Aller au contenu

Notre philosophie de soins

Aux Relais Cajou, le respect de la personne est au cœur de nos engagements.

L’âge ne devrait pas être un critère de la façon dont la personne restera ou non actrice de sa vie. Et pourtant, ce n’est pas si simple et c’est ce qui fonde la gérontologie comme un domaine à part, comme étude du vieillissement humain.

Les différents âges de la vie nous confrontent à des réalités différentes qui modifient nos positions existentielles, notre rapport au temps, mais aussi les liens familiaux et relationnels. En ce sens, de nombreuses personnes âgées restent au moins partiellement actrices de leur fin de vie. Il faut considérer cela au regard de l’histoire de vie de la personne et des modes relationnels avec son entourage familial et soignant, mais aussi de ses pathologies.

Certaines personnes ont l’autonomie comme chevillée au corps : elles souhaitent ne compter sur quiconque et garder les rênes de leur vie. Cette détermination fait qu’avec un peu de chance leur vieillissement ne modifiera pas forcément la forme de leurs liens avec les autres membres de la famille. Dans d’autres cas, l’entrée dans une maladie neurodégénérative provoquera une perte d’autonomie au sens du maintien de la possibilité de continuer à diriger sa vie selon ses propres règles modifiera la forme de ces liens.

L’équipe des Relais Cajou préserve le choix des personnes et leur autonomie décisionnelle.

Le cadre éthique vise essentiellement à l’affirmation des droits fondamentaux des personnes âgées aidées, à l’engagement de les respecter en assurant au bénéficiaire :

  • le respect de sa dignité, de son intégrité, de sa vie privée, de son intimité et de sa sécurité, respect de son libre choix, principalement lorsqu’il exprime celui de continuer à vivre à domicile ;
  • une prise en charge et un accompagnement individualisés de qualité après évaluation de ses besoins en soins, en favorisant son autonomie, avec son consentement ou celui de son représentant ;
  • la confidentialité des informations le concernant ;
  • l’accès à toutes les informations ou documents relatifs à sa prise en charge ;
  • la participation directe ou avec l’aide de son représentant à la conception et à la mise en œuvre du projet d’accueil personnalisé ;
  • la possibilité pour le bénéficiaire ou son représentant de faire appel, en vue de l’aider à faire valoir ses droits, à une personne qualifiée qu’il choisit sur une liste établie par le préfet et le président du conseil général, annexée au livret d’accueil et remise à la personne accueillie à son admission.

Cet engagement se traduit par une vigilance spécifique du service sur les points suivants :

  • le respect du secret professionnel et une attention toute particulière sur l’intégrité du personnel
  • une écoute et un dialogue permanent ;
  • une attitude qui ne porte pas atteinte moralement ou physiquement à l’honorabilité des bénéficiaires et/ou de leur entourage, sans aucune discrimination ;
  • le signalement de tout acte de maltraitance physique ou morale ;
  • une collaboration avec les autres partenaires intervenant auprès du bénéficiaire ;
  • le conseil et l’orientation du bénéficiaire pour tout équipement ou matériel adapté à ses besoins
  • l’information sur les autres services pouvant être utiles